Voyage, voyage…

Récits de nos aventures en camping-car !

Archive pour la catégorie '> Lubéron(1)'

Intro…

Posté : 17 mars, 2010 @ 10:15 dans > Lubéron(1) | Pas de commentaires »

Pour cette année 2009, nous avons choisi de visiter le Lubéron. Nous profitons des vacances de Pâques pour réaliser cette petite expédition avec nos 2 enfants de 7 et 3 ans.

Après avoir récupéré le camping-car, nous le chargeons (vaisselle, habits, nourriture…): bon je dois vous avouer que la première fois c’est un peu galère ! Et oui quand je débarque avec mes 3 sacs de vêtements, mes 2 caisses de vaisselle et autant de nourriture en tout genre, et que je constate qu’en fait c’est tout petit et qu’il n’y a pas beaucoup de rangement, je suis franchement dépitée… Mais bon, avec l’habitude, on finit par s’y faire et on ne sélectionne que le stricte nécessaire !

Donc, équipés d’un GPS et d’une carte routière (j’ai une confiance limitée dans le GPS !!!), ainsi que du guide des aires de services pour camping-car (fourni avec la location du c-c) nous prenons la direction du Lubéron:

Carte du Vaucluse et du Lubéron

 

Le VAUCLUSE

Cliquer ici pour visualiser l’itinéraire de voyage dans le Lubéron (Roussillon – Gordes – Fontaine-de-Vaucluse – L’Isle-sur-la-Sorgue)


◊  A suivre  ◊ 

Roussillon (intro)

Posté : 16 mars, 2010 @ 11:36 dans > Lubéron(1) | Pas de commentaires »

Nous arrivons à Roussillon et trouvons une jolie petite aire pour camping-car (payante) à l’entrée en bas du village. Nous décidons de nous y installer pour la nuit.

img1923d.jpg

Le lendemain nous entreprenons la visite du village perché et du magnifique Sentier des ocres.

Situé entre Lubéron et Monts de Vaucluse, Roussillon est un village classé parmi les plus beaux de France, il ne ressemble à aucun autre grâce à ses teintes ocrées.

Il est situé au cœur du plus important gisement d’ocre du monde et ce singularise par une étonnante palette de couleurs flamboyantes obtenues avec beaucoup d’art par l’utilisation de ce minéral.

L’ocre est partout : dans les paysages , sur les murs des maisons, enduites de façon traditionnelle, mais aussi dans le cœur et la vie des hommes, que le précieux pigment a fait vivre jusqu’au milieu du 20ème siècle.

img1924d.jpg

Cette présence, nous la ressentirons pleinement en empruntant le sentier des ocres, aménagé et balisé, qui nous conduira à la « Chaussée des géants », au milieu des cheminées de fées et d’une suite de sites grandioses sculptés par l’eau, le vent et la main de l’homme.

On peut également découvrir ce que fut l’aventure industrielle du pays, en visitant le Conservatoire des ocres et de la couleur, à l’ancienne usine Mathieu.

img1927d.jpg

L’ocre, utilisée depuis la préhistoire, exploitée depuis l’occupation de la Provence par les romains, n’est véritablement devenue un produit industriel que grâce à l’intuition du roussillonnais Jean-Etienne Astier. C’est lui qui, à la fin du 18ème siècle, eut l’idée de laver les sables ocreux, pour en extraire le pigment pur. Fortement concurrencée par les colorants synthétiques, l’ocre naturelle demeure pourtant, dans certaines de ses utilisations, un produit inégalable.

ocred.jpg

 

◊  A suivre  ◊    

Roussillon (village)

Posté : 15 mars, 2010 @ 10:04 dans > Lubéron(1) | Pas de commentaires »

Le village de Roussillon:

Perché au coeur des gisements maintenant en sommeil, Roussillon est avant tout une palette de peintre, un lieu magique, où les combinaisons d’oxydes confèrent à ses ocres une infinie variété de couleurs, que l’on retrouve dans le paysage, sur les façades de ses maisons ou en trompe l’oeil sur un portail.

img1979d.jpg

img1971d.jpg

img1972d.jpg

img1973d.jpg

img1974d.jpg

img1975d.jpg

img1977d.jpg

img1978d.jpg

 

img1981d.jpg

img1982d.jpg

img1983d.jpg

img1984d.jpg

img1985d.jpg

 

◊  A suivre  ◊    

Roussillon (Sentier des ocres)

Posté : 15 mars, 2010 @ 10:00 dans > Lubéron(1) | 1 commentaire »

Nous entreprenons de parcourir le Sentier des ocres (entrée payante) à travers la forêt et les anciennes carrières. Le sentier est balisé et aménagé de caillebottis et de ponts pour faciliter l’accès. Cette balade familiale d’une durée d’environ 1h-1h30 commence par une forte descente en escalier dans un petit vallon de couleur ocre et de formes sculptées par l’eau et le vent.

 

 

img1968d.jpg

img1937d.jpg

img1938d.jpg

img1939d.jpg

img1930d.jpg

img1931d.jpg

img1932d.jpg

img1934d.jpg

img1935d.jpg

img1943d.jpg

img1945d.jpg

img1946d.jpg

img1949d.jpg

img1954d.jpg

Le sentier long permet d’aller jusqu’à la fameuse Chaussée des Géants avec ses Cheminées de Fées et ses magnifiques formes naturellement sculptées par l’érosion après l’intervention de l’homme dans les carrières.

img1957d.jpg

img1960d.jpg

img1959d.jpg

img1961d.jpg

img1963d.jpg

img1964d.jpg

img1967d.jpg

Du sentier on découvre une très belle vue du village de Roussillon.

img1941d.jpg

 

img1969d.jpg

img1970d.jpg


◊  A suivre  ◊ 

 

 

les petits marcheurs |
Visages d'un Monde |
camping la girelle collioure |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | De Nice au Cap Nord
| LA BLANCHERIE en CORREZE (19)
| ma petite vie à l'autre bou...